Profil Bio Express
Année 2007 - Page 1 - Page 2 www.profilbioexpress.com

Christine Gavillet

Profession :
Spectacle !


Multiples
Costumes,
Autant de
Casquettes.


Avec grâce,
humanité... 


Sans artifice
s’offrir au
regard.

Christine Gavillet

Une artiste toute en nuance

Une colonne de lumière envahit la scène. Baignée par ce halo, Christine Gavillet se met à danser sur un air jazzy. La maturité épanouie, elle resplendit ; elle a le rayonnement des femmes qui ont déjà vécu et que l’expérience a façonnée. Les vents et marées lui ont apporté, la grâce, l’humanité d’une féminité sans artifice. La répétition, celle de son prochain spectacle, se termine. En une seconde, elle se dépouille de son héroïne, prête à se plier aux règles de l’interview, elle descend du plateau, un sourire bienveillant aux lèvres.

En la voyant, je me souviens de l’appréciation de Jean, un participant de ses stages d’improvisations. « Sa formation, m’a-t-il dit, correspond à ce dont j’ai besoin : un moment de liberté sans jugement ni évaluation. Avec une grande technique, un professionnalisme sans faille, sa bonté et son humour, Christine permet de s’exprimer sans contraintes, de s’offrir au regard des autres sans aucune peur. »

De but en blanc, je lui demande quelle est sa véritable profession, sans hésiter, elle me répond :

- Le spectacle ! L’aventure a commencé dès mes treize ans. Au collège, on m’a confié un rôle dans une pièce. Il m’a investie. Ça ne m’a jamais quitté depuis. Si je ne sens pas cela, c’est que mon choix n’est pas juste. Cette certitude me guide. Pendant une vingtaine d’années, j’ai endossé de multiples costumes, autant de casquettes. Au théâtre, j’ai travaillé comme interprète, auteur, metteur en scène, responsable technique ; j’ai même œuvré en tant que styliste. Un moment journaliste, j’ai aussi écrit dans L’Actualité de la Scénographie.


La philosophie du bonheur


L’art se doit de procurer du bonheur aux autres. Que ce soit dans la composition d’une mélodie, d’une pièce, d’un ballet, d’un tableau, une œuvre aboutie comble chacun d’une pure félicité. Et ceci dans le plus grand naturel. Sans intention ostentatoire. Un don sincère se veut discret, sinon il n’est que vantardise. Ainsi la vie représente un grand théâtre où chaque homme, artiste par prédilection, peut exprimer son talent, celui d’aimer et d’exister. Cette évidence, on la ressent lors des spectacles de Christine Gavillet. Spectacles auxquels je fus souvent conviée. Pour mon plus grand plaisir, certes, mais aussi pour celui de tous les spectateurs réunis.

Albertine Gentou